5 min. lecture

Quel est l’intérêt à devenir Brand Manager ?

Il y a des années, on achetait un produit ou un service parce qu’il était utile, hier parce que c’était le meilleur et aujourd’hui parce qu’il procure une expérience. Bien plus qu’un simple acteur sur un marché concurrentiel, une entreprise doit avant tout raconter une histoire. Son histoire. Pour qu’elle devienne par la suite celle de ses clients mais aussi celle de ses collaborateurs.

Le récit d’une entreprise est sa raison d’être, sa promesse. Pour se défendre et s’affirmer sur son marché, elle doit dégager une conviction unique.

C’est pourquoi, votre différenciation et votre visibilité au sein de votre secteur ne pourront aboutir sans un message clair, précis et distinctif. Vous n’êtes pas les seuls à vouloir faire la différence. On pense à vos concurrents, mais vos clients et vos collaborateurs le souhaitent tout autant.

Une entreprise doit transformer son rôle commercial en un rôle pionner de l’être aimé, le client. Une marque qui a su conquérir son cœur en construisant une relation forte, voire intime avec chacun d’entre eux. Le client doit avoir le sentiment de vous avoir choisi et non que vous vous soyez imposé à lui.

Cette réflexion doit devenir votre identité. Votre place sur le marché ne dépend plus de votre chiffre d’affaires ou de votre rang sur Google. Les critères fonctionnels classiques ne suffisent plus. Entre une marque et son client, ce n’est pas uniquement votre produit ou service qui l’encourage à venir vers vous. C’est l’ensemble de vos valeurs et de vos engagements que vous lui transmettez.

L’Histoire d’une entreprise, si elle est bien racontée, captive son auditoire. Lorsqu’un client est séduit, cela provoque un véritable attachement, engendrant une prise de décision parfois moins rationnelle. Pour autant, la relation ne peut exister sans réciprocité.

A l’heure où la dimension émotionnelle joue un rôle de plus en plus important dans la mécanique de consommation, les entreprises qui choisissent de solliciter ce statut doivent y répondre de manière profonde et ciblée. Être désirable sur son marché c’est comprendre le spectre émotionnel de ses clients pour qu’aucune autre alternative ne puisse être envisagée.

Si la relation client est un des vecteurs de transformation, la confiance, la communication et l’honnêteté sont les piliers fondamentaux d’une relation épanouie et pérenne. Vous devez considérer votre client comme votre BFF (Best Friend Forever). Vous connaissez absolument tout de lui et il connait absolument tout de vous.

Un client déclare aimer une entreprise lorsqu’il s’identifie à sa personnalité et au style de vie qu’elle représente. C’est-à-dire, lorsque l’entreprise le valorise? Cette logique est la même pour vos collaborateurs. Ils sont susceptibles d’apprécier leur travail si votre discours est en adéquation avec leurs valeurs, leurs personnalités et votre management est vrai et tient les promesses. Votre position de dirigeant.e est telle, que vous êtes ni plus ni moins que le miroir susceptible de refléter les meilleurs profils et donc votre meilleur profit.

En tant que bon communicant, votre rôle est d’assurer la pérennité et le développement du capital marque de votre organisation et d’en assurer une totale cohérence. Cette dernière ne peut aboutir sans un total alignement entre le discours de vos clients et celui de vos collaborateurs. Une telle harmonie ne peut être mise en place sans vous. Comment? En adoptant un brand management.

Brand manager [manadʒɛʁ] ne fait pas référence à un poste de brand manager [manadʒœʁ]. Pour autant, ils ont bel et bien des points communs. Rappelons que le poste d’un brand manager consiste à assurer le développement de la notoriété de la marque. Son rôle est essentiellement stratégique puisqu’il donne un nouveau souffle en déployant de nombreuses actions marketing et notamment du contenu. Son profil requière beaucoup de rigueur et une forte capacité d’organisation. Sans compter une certaine aisance aussi bien rédactionnelle qu’oratoire pour se faire comprendre mais aussi et surtout entendre. Une caractéristique que vous, issu du domaine de la communication, connaissez bien et devez posséder au quotidien en tant que porte-parole.

Le brand management ne consiste en aucun cas à un management imagé, superficiel. C’est tout le contraire. C’est partager le plus largement possible votre politique en l’adaptant à la vision stratégique de l’entreprise et selon la perception de votre interlocuteur. Cette perception doit accorder les enjeux essentiels de l’entreprise et sa réelle représentation sur le marché. Cette vision bicéphale est au cœur des grandes décisions engageant l’avenir de l’entreprise.

Le brand management reste un guide pour l’action. Un nouveau mode de gestion où vous allez manager vos collaborateurs comme vos clients. En les connaissant par cœur. Connaître les valeurs, leurs personnalités afin que votre discours leur semble aligné avec leurs aspirations respectives.

L’identification de ces critères vous permettront de les accompagner et de les diriger dans la bonne direction. Votre brand management est aussi le guide interne pour vos cadres qui vont devoir diffuser ce même discours pour aligner actions et valeurs au sein de leurs équipes.

Pour différencier vos actions de communication sur un marché ultra concurrentiel, l’entreprise doit être autant reconnue par ses clients que par ses collaborateurs. Cette reconnaissance s’obtient de la même manière : en personnalisant et en adoptant un discours émotionnel qui va permettre à chaque interlocuteur de s’y retrouver et d’y croire.

Les étapes de la construction de son brand management :

  • Définir les valeurs de son entreprise
  • Associer ses objectifs à ces valeurs
  • Créer un contenu, un vocabulaire commun à tous
  • Définir les strates internes pour diffuser ce contenu
  • S’assurer que tous les membres de l’entreprise savent diffuser ce contenu
  • Analyser comment est perçu le message par les clients et les parties prenantes